Le parc en action

Culture


Imprimer cette page

Inventaires croisés des patrimoines

Connaître le patrimoine c’est commencer à le protéger

L’inventaire du patrimoine bâti est une mission historique du Parc. Dès les actions de préfiguration, au début des années 1970, un premier inventaire du patrimoine bâti est réalisé. Il est bientôt complété par de nombreux inventaires du patrimoine bâti non protégé, c'est-à-dire ni inscrit, ni classé sur la liste des monuments historiques.
Avoir une bonne connaissance du patrimoine du territoire du Parc, tel est l’objectif de ces premiers inventaires. Ils lui permettent de mener des actions de valorisation et d’aider les propriétaires à l’entretien  ou à la restauration de ces bâtiments.

 

 


Une démarche globale, originale et novatrice

Partant du constat que borner la notion de patrimoine au patrimoine bâti est réducteur, une nouvelle philosophie d’inventaire, ouvrant la voie à nouvelle méthodologie, est née en 2010.
Elle a pour ambition d’aborder le patrimoine des communes du Parc dans sa globalité.  En effet, connaître une commune c’est aussi recenser ses paysages, recueillir le témoignage de pratiques anciennes qui, parfois, imprègnent encore la vie actuelle.
Les inventaires croisés des patrimoines s’attachent donc à répertorier les patrimoines bâtis, paysagers et immatériel d’une commune.


Des partenariats riches

Qui connaît mieux le patrimoine d’une commune que ses habitants, ses élus, ses membres d’associations, eux qui en sont détenteur, qui le côtoient chaque jour. Le Parc travaille avec les acteurs communaux lors de la réalisation des inventaires. Ils sont sources de savoir et sont les premiers à pouvoir protéger et valoriser leur patrimoine.
Un partenariat scientifique, qui s’attache tant à la méthodologie qu’à la valorisation des données recueillies, a été créé avec l’Inventaire général du patrimoine culturel de Haute-Normandie.


Protéger et valoriser le patrimoine

Valoriser le patrimoine c’est tout d’abord le protéger.
Les informations recueillies lors des inventaires sont intégrées au logiciel de cartographie du Parc : CartaParc. Elus locaux, acteurs du patrimoine et amateurs disposent ainsi d’une cartographie exceptionnelle du patrimoine. Il devient un outil de décisions dans l’élaboration des Plan Locaux d’Urbanisme.
Diverses actions de valorisation et de sensibilisation sont proposées par le Parc en fonction des caractéristiques de la commune inventoriée. Il peut s’agir aussi bien de l’édition d’un guide des patrimoines de la commune, de la réalisation d’un projet artistique et culturel ou de la création d’un rallye pédagogique à destination du public scolaire.


Aujourd’hui, où en est-on ?

Depuis 2010 et le lancement des inventaires croisés des patrimoines, cinq communes, Berville-sur-Seine, Manneville-sur-Risle, Saint-Pierre-du-Val, Saint-Wandrille-Rançon, et Yvetot ont fait l’objet d’un inventaire. En 2013, le Parc explore Norville, Petiville et Saint-Maurice d’Etelan, trois communes limitrophes situées dans la même boucle de la Seine.


  • Twitter (nouvelle fenêtre)