Le parc en action

Biodiversité


Imprimer cette page

Recensement des mares du territoire du Parc

Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande entreprend depuis plusieurs années, un vaste programme d’inventaire des mares et des amphibiens sur son territoire.


Qu'est-ce qu'une mare ?

C'est une petite zone humide, une étendue d'eau stagnante de taille variable (5 000 m² au maximum), de faible profondeur (2 mètres maximum). Temporaire ou artificielle, une mare peut être naturelle ou artificielle, elle est alimentée par l'eau de pluie ou de la nappe, par les eaux de ruissellement ou de source. Différents types de mares existent selon le milieu : de prairie, de bocage, de jardin, etc.

Une étude cartographique en 2009, a permis de dénombrer environ 3 000 mares sur le territoire du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande.

carte des mares

En partant de la vallée de la Seine vers les plateaux, on observe un gradient croissant du nombre de mares sur les plateaux du Roumois, du Lieuvin et du Pays de Caux.

Tels des repères géographiques dans le paysage rural et ou forestier, les mares marquent le territoire de leur nom. Beaucoup d’entre elles sont encore aujourd’hui nommées, signe de leur intérêt passé comme par exemple : la Mare du Thuis, Gribeaumare, la mare Tonne, la Grand Mare, Sainte Opportune la Mare, etc.

Après des années d’oubli et d’abandon, en raison de la disparition progressive des activités traditionnelles, les mares semblent aujourd’hui connaître un regain d’intérêt.


La mare source de diversité de vie ?

Les mares jouent un rôle primordial dans notre paysage. Ces îlots de biodiversité constituent des relais importants dans le cadre des corridors écologiques des milieux humides et aquatiques.
Les mares accueillent un grand nombre d’espèces floristiques : roseaux, joncs, renoncule aquatiques, iris ; et faunistiques : libellules, oiseaux, insectes aquatiques ainsi que les grenouilles, crapauds, tritons, rainettes et salamandres, etc.
Le territoire du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande héberge 14 espèces d’amphibiens, il apparaît donc comme une zone remarquable. Toutefois cette richesse spécifique reste vulnérable.


Pourquoi une enquête sur les mares ?

La connaissance précise de la biodiversité est un pré-requis indispensable à la mise en place de toute opération de gestion des milieux naturels. Cette phase d’inventaire des mares est d’autant plus importante qu’il s’agit souvent d’espèces rares, menacées et ou envahissantes.

Depuis 2009, des inventaires ont été réalisés par différents partenaires, notamment les élèves du lycée Prévert de Pont-Audemer, le collège de Routot et l’association Philophauna. Chaque mare a été caractérisée et entrée dans une base de données cartographique, qui nous permet d’avoir sa localisation exacte, afin d’avoir des éléments descriptifs de celle-ci. Ce travail de collecte a permis d’incrémenter la base de données d'environ 500 nouvelles mares.
Le Parc naturel régional souhaite approfondir ses connaissances concernant ce patrimoine naturel, à travers le recensement précis et détaillé des mares et des réseaux de mares, présent sur son territoire. C’est pourquoi prochainement un « Programme d’action pour la conservation des réseaux de mares » va être lancé.

Pour atteindre l’un de ces objectifs, nous souhaitons nous appuyer sur vos connaissances de terrain. Comment ? En remplissant une fiche descriptive de votre mare.


Et après ?

En retour, le Parc propose un conseil personnalisé pour une gestion écologique de votre mare, ainsi qu’un inventaire des amphibiens présents.

Cette opération bénéficie du soutien financier de l’Agence de l’Eau Seine Normandie et de la Dreal.




  • Twitter (nouvelle fenêtre)