Les richesses du Parc

Les paysages


Imprimer cette page

le Pays de Caux

Le Pays de Caux

Le Pays de Caux est un vaste plateau agricole légèrement ondulé qui naît avec les falaises de la côte d’Albâtre au Nord et qui trouve ses limites Sud avec la vallée de la Seine. Il prend la forme d’une plaine de champs cultivés ouverts, ponctuée de petits boisements, de bosquets, de quelques forêts souvent liés à la présence de vallons ; ainsi que de haies autour des clos masures et des villages. Le regard qui file à l’horizon le long des sillons des champs sera arrêté par un horizon boisé (une haie de clos masure ou un bosquet). Cette perméabilité de la disposition des clos masures et des structures végétales, qui crée un horizon fermé boisé au sein d’un plateau agricole ouvert, caractérise ce paysage. Cette organisation de l’espace est spécifique et unique à la Haute-Normandie.


Les clos masures, cathédrales végétales, sont les éléments structurants et identitaires du plateau. Ils sont des points de repères qui jalonnent la plaine agricole, lui donnent une profondeur, et une échelle. Ils constituent des masses denses et sombres sur lesquelles se détachent de nombreux éléments de paysage (les autres clos, les constructions, les mâts et pylônes,...).
De plus, l’arbre et les différentes structures végétales dont il est à l’origine, créent un maillage végétal marqueur de l’identité de nombreux villages du Pays de Caux. Ce réseau végétal, porté en premier lieu par l’architecture des clos masures est un élément majeur de la composition et de l’organisation des villages et des hameaux dans le Pays de Caux.
Le vieillissement et la simplification de ces structures paysagères, l'urbanisation en dehors de ces protections visuelles végétales et la non-utilisation de formes architecturales contemporaines d'inspiration cauchoise remettent les caractéristiques et spécificités paysagères de cette unité en cause.





  • Twitter (nouvelle fenêtre)

L'info en plus
Les boisements